Les actions de l'APPGE en 2013

octobre 2013 :notre député

En octobre, nous décidons de rencontrer le député M.Jean Launay afin de lui demander de déposer un amendement pour limiter les nuisances des éoliennes pour la santé humaine.

Notre demande "pas d'éoliennes à moins de 1500m des habitations" était justifiée par:

  • le rapport de l'Académie de Médecine publié en 2006 où le point 4 "Les éoliennes sont-elles dangereuses pour l'homme ?" se termine à la page 17 par : C'est pourquoi, située dans cette fourchette de l'ADEME, une distance de 1500 mètres pourrait être dès maintenant proposée à titre conservatoire. lire la suite
  • la question orale du Sénateur M. Jean-Jacques Mirassou (publiée au JO du sénat le 24/02/2011) qui dans son exposé dit :L'Académie de médecine considère l'impact sonore des parcs éoliens semblable à celui des aéroports, des autoroutes ou des usines et recommande une distance minimale de 1 500 mètres des habitations ainsi qu'une classification des parcs éoliens en zone industrielle. Lire la suite

Appge 28 10 2013b

 

Dans la Dépêche, voici ce que l'on peut lire : Le lundi 28 octobre, l’APPGE (Association pour la protection du patrimoine des gorges de l’Escaumels), dont le siège est à Comiac a rencontré, à Bretenoux, Jean Launay, le député de la circonscription. Deux autres associations (Vent du Ségala et Paysages du Lot en danger) également opposées aux projets de parcs éoliens industriels participaient à cette réunion. lire la suite

 

Les sénateurs, le 17 février 2015 ont voté un amendement visant à instaurer une distance d'au moins 1000m entre habitations et éoliennes.

Comme il faut que l'Assemblée Nationale vote aussi cet amendement, M. Jean Launay a accepté de déposer un amendement pour la 2ème lecture du projet de loi. (message du 23 février 2015)

 

 

septembre 2013: le Conseil Général

En septembre, nous avons rencontré les autres associations et participé à une rencontre avec le président du Conseil Général, Gérard Miquel

 le 4 septembre 20Conseilgeneral 4 09 1313 Photo DDM, Marc Salvet : Les associations,  juste avant leur entretien avec le président du conseil général.

Les Ailes du Quercy Blanc et Pechpeyroux Environnement (Lascabanes), Causses Horizons Environnement (Gréalou), Crêtes du Quercy Environnement (Castelnau-SainteAlauzie), Environnement Juste (Montaigu du Quercy), Horizon du Causse (Laramière), Paysages du Lot en Danger (Rueyres), Protection du Patrimoine des Gorges de l’Escaumel (Comiac), Vent du Haut Ségala, Vent du Causse (Saint-Jean de Laur) et Vieilles Maisons Françaises (Quercy Blanc).

Gérard Miquel : «Non aux éoliennes»

C’est clair et net. Pour le sénateur (PS) et président du conseil général, c’est non aux éoliennes. «Nous n’avons pas besoin d’éoliennes dans le Lot, tranche Gérard Miquel. Tout d’abord, nous n’avons pas de vent. Le rapport emmerdements-quantité d’énergie est insuffisant. L’installation d’éoliennes abîmerait nos superbes paysages et notre exceptionnel patrimoine. Je ferai délibérer prochainement le conseil général contre ces projets d’éoliennes».

lire la suite dans "la dépêche " 

ou télécharger l'article La depeche du 4 septembre 2013La depeche du 4 septembre 2013 (79.98 Ko)

 Dnas la vie Quercynoise :Les associations en lutte contre l’implantation de parcs d’éoliennes industrielles dans le Lot ont rencontré le président du Conseil général et le préfet du Lot afin de leur faire part de leurs préoccupations face à la multiplication de projets éoliens depuis deux ans et surtout depuis le début de l’année 2013 : Comiac, Sousceyrac, communauté de communes de Latronquière, Rueyres, Gréalou, Laramière, Castelnau Montratier-Sainte Alauzie-Sauveterre et Montaigu de Quercy-Belmontet-Saux-Valprionde soit huit sites au total.. lire la suite

été 2013 : création de l'association

A l'été 2013, nous nous sommes retrouvés après avoir étudié sur internet les avantages et les inconvénients des éoliennes. 

Très vite, nous avons découvert que dans une région où le vent est faible (Météo-France annonçait une moyenne entre 4,5 m/s et 5,5m/s) il faudrait des éoliennes de grande hauteur 150 m à 200 m. 

Cela nous a semblé ridicule dans un pays où il y a des potentiels énergétiques en hydraulique, géothermie ou biomasse. 

En approfondissant, nous avons découvert que les promoteurs ne visaient que les avantages financiers découlant de l'obligation faite à EDF de racheter au prix fort les kWs produits par l'éolien . Ces avantages financiers semblent alléchants pour la commune et les propriétaires, mais le promoteur touchera 30 fois plus que ce qu'il versera. 

Et pour les riverains situés à moins de 2 km des éoliennes, il y aura des inconvénients très nets : diminution de la valeur des habitations, problème des infra-sons et du bruit, perturbation dans les émissions de télévision... 

Il nous a semblé important de créer une association et d'avertir les habitants. 

L’Assemblée Générale du 6 août 2013 a permis de créer l'association dont les statuts ont été publiés le 31 août 2013

Pv ag constitutive appge 6 08 13Pv ag constitutive appge 6 08 13 (23.44 Ko)

Nous avons aussi tenu un stand lors de la brocante du 15 août 2013 avec des tracts d'information et une pétition invitant à nous rejoindre

Tract eolien 12 08 13Tract eolien 12 08 13 (64.74 Ko)

 

 

 

 

avril 2013 : appel aux habitants

Dès avant la création de l'association, nous avons alerté les habitants de Comiac, Calviac et Lamativie de ce qui se tramait:

nous avons distribué le premier tract d'information en date du 23 avril 2013 alors que le mât de mesures  été construit en décembre 2012.

voici quelques extraits de ce tract :

 23 04 13Comme nous, vous êtes attaché(e) à notre village, soit parce que vous y êtes né(e) et que ce terroir est celui de vos aïeux, soit parce que vous avez choisi de vous y installer le plus souvent pour la quiétude et la beauté des paysages, fuyant ainsi la frénésie des centres urbains ...dévoreurs d'énergie.

Le cadre de vie que nous partageons est, vous le savez, menacé par l'implantation d'un parc éolien programmé aux flancs des gorges de l'Escalmels, entre les hameaux de Fages et de la Salesse.

L'installation d'un mât de mesure sur une parcelle située à Fages a permis à bon nombre d'entre nous de prendre connaissance du projet et surtout conscience du changement annoncé notamment du bouleversement des équilibres naturels qui suivra inéluctablement.

Les arguments ne manquent pas pour justifier notre désaccord avec GDF SUEZ et sa filiale ERELIA, mais c'est très simplement, entre amis et voisins, que nous avons décidé de marquer notre désarroi et d'affirmer notre mécontentement et notre opposition.

lire le texte completComiac23 04 13Comiac23 04 13 (25.4 Ko)

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/10/2015